Ce que murmurent les fantômes

Ce que murmurent les fantômes redessine le fil du parcours artistique de Sophie Zénon à travers près de vingt ans de création puisant dans différents médiums d’expression (photographies, livres d’artistes, vidéos, installations).
Neuf séries, une installation, quatre livres d’artistes et une vidéo se déploient ainsi dans les deux premières salles de L’Imagerie, de ses premiers voyages fondateurs en Asie – Haïkus Mongols (1996-2004), Suite sibérienne (2000-2001), Roads over troubled water (2005-2007) – jusqu’à ses travaux les plus récents (Pour vivre ici, 2017), en passant par Sicile, sous le volcan (2008) et son récent cycle intitulé Arborescences autour de la mémoire familiale et de ses origines italiennes (Maria e Giovanni, 2010 ; L’Homme-Paysage (Alexandre), 2015 ; Dans le miroir des rizières (Maria), 2016).
Sophie Zénon prolonge cette trilogie avec une nouvelle série produite spécialement pour l’exposition et qu’elle présente pour la première fois, Enfance (2017), une série d’autoportraits réalisés dans la maison de son enfance et de son adolescence, juste avant qu’elle ne s’en sépare en octobre 2017.
Des steppes de Mongolie aux rizières italiennes, Sophie Zénon nous invite ainsi à parcourir une pratique artistique placée sous le signe de l’expérimentation.

L’exposition est présentée jusqu’au 8 juin 2019 en salles 1 & 2. Entrée libre, du mardi au samedi de 15h00 à 18h30 plus le jeudi en matinée de 10h30 à 12h30


Sophie Zénon – MARIA E GIOVANNI, 2010


Sophie Zénon – L’HOMME-PAYSAGE (ALEXANDRE), 2015


Sophie Zénon – LE LAC MAJEUR, 2017


Sophie Zénon – PROSPETTIVA 2016

301 total views, 4 views today

Combien d’étoiles donnez-vous à cet article ?
Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire