Projet de télévision participative

Etude de faisabilité d’une télévision participative de proximité

Pour une télévision participative de proximité

Depuis le lancement de la télé-web il y a deux ans, l’association Trégor-Vidéo souhaite faire évoluer ce projet vers une télévision de plein exercice, télévision locale ou de proximité, qui serait diffusée largement grâce à l’évolution de la technique du numérique hertzien , appelé aussi TNT. Précisons que selon le gouvernement, la TNT est destinée à remplacer définitivement la télévision hertzienne analogique d’ici à 2012. Ce projet est l’aboutissement logique d’une démarche que l’association Trégor-Vidéo et avant elle VidéoTec a engagée depuis le milieu des années 80 avec l’exploitation du réseau câblé expérimental du Trégor. Depuis le 1er août 2000 les chaînes associatives sont autorisées par le CSA, pour tous les modes de diffusion (hertzien analogique, hertzien numérique, câble et satellite) et à tous les niveaux (local, régional, national). Il s’agit d’un projet de télévision citoyenne qui doit donner a chacun l’occasion de s’exprimer, soit par la prise de parole, soit par la réalisation de sujets et reportages vidéos. La télévision locale est un outil indispensable de communication sociale, c’est aussi un facteur de développement économique et culturel dans le domaine de la communication audiovisuelle. Le but de notre démarche est de mettre en place un outil participatif, à savoir, faire participer la population et les différents acteurs de la vie socioculturelle à leur propre télévision, dans le simple but de démocratiser l’accès aux moyens d’expression. Différents objectifs sont à prendre en compte : objectifs à caractère social et éducatif, culturel, technologique et économique. Nous savons que nous ne pourrons faire aboutir ce projet seuls. Il nous faudra l’appui des élus et des institutions, il nous faudra confronter nos expériences avec celles d’autres structures analogues. Pour cela nous devons procéder par étapes. La première passe obligatoirement par une étude de faisabilité qui nous amènera à une deuxième étape, celle de l’expérimentation temporaire d’une télévision hertzienne. Cette étude doit être à la fois technique, afin de savoir quelles sont les conditions de diffusion actuelles sur notre territoire, canaux disponibles, émetteurs, réémetteurs, orientation des antennes ; sociologique ce qui nous permettrait de répondre à la demande de la population du Trégor-Goélo en terme de contenu, de besoin de formation ; et enfin,financière, afin d’élaborer un budget d’ investissement et de fonctionnement pour une expérimentation temporaire. Le projet se déroulera en 3 phases : -# étude de faisabilité jusqu’en avril 2008 -# préfiguration sur une durée de 3 mois d’une chaîne locale de télévision participative sur le faisceau hertzien analogique. -# lancement d’une télévision locale de plein exercice sur le territoire du Trégor-Goëlo

Le Projet Interterritorial

C’est dans ce contexte que l’association Trégor-Vidéo s’est engagée avec trois autres partenaires de la fédération des vidéos de pays et de quartiers dans un projet de coopération interterritoriale sur un programme Européen Leader+. Ces partenaires sont « Association Aldudarrak Bideo » (Pays basque intérieur), Parc de la Brenne (Région Centre), Télé Millevaches (Région Limousin). L’objectif principal du projet est la mutualisation des expériences de ces différentes structures grâce à la mise en place et la diffusion d’un cahier des charges précis pouvant être utilisée sur un territoire rural qui souhaite se doter d’une télévision participative. Ce projet sera conduit selon la méthodologie de « recherche-action », c’est-à-dire que l’ensemble des actions menées tout au long du projet fera l’objet d’un suivi et d’une analyse par un cabinet de chercheurs, en collaboration avec le comité de pilotage regroupant l’ensemble des partenaires du projet. Il s’agira donc pour chaque structure de définir et de réaliser des actions puis d’observer, évaluer, analyser. Différentes actions sont envisagées : – expérimentations sur les territoires – séminaires de rencontre, d’échanges, de travail et de capitalisation, – observations et analyses menées par les chercheurs, – préconisations d’experts en complément sur certains points spécifiques. La coopération interterritoriale apporte à chacun la possibilité de se confronter à des organisations de territoires, des cultures, et des environnements institutionnels différents. Elle permet donc de consolider les résultats du travail par la démonstration et par l’expérience dans des contextes différents. En fin de projet, le cahier des charges sera édité sous une ou plusieurs formes (DVD, plaquette, site internet…) qui permettront de le diffuser largement.

Zoom sur l’étude de faisabilité

Planification : Cette étude a déjà commencé en fin 2006 et se poursuivra jusqu’au premier trimestre 2008 – Moyens humains : Permanents et bénévoles, afin de réaliser une grille de programmes et d’apporter une aide technique aux différentes forces vives du Pays (associations, élus, habitants), une équipe de permanents doit être constituée pour assurer la continuité du service. Des bénévoles complèteront celle-ci, selon leurs centres d’intérêts, leurs disponibilités et leurs compétences. Cet aspect du projet est essentiel, ce projet de télévision de pays reste un projet de télévision participative où chacun peut s’investir, soit sur un plan individuel, soit dans le cadre d’une activité associative ou dans le cadre d’une institution. – Partenaires : Nous pourrons nous appuyer sur des réseaux d’associations, d’institutions et de privés : — Partenaires associatifs. — Partenaires institutionnels (collectivités publiques : communauté d’agglomération, les communautés de communes, département, région) — Les établissements d’enseignement secondaire et supérieur. — Partenaires privés, (journal Le Trégor, Faltazi produksion, etc.) – Etude technique: Le siège social, les locaux, le matériel, les moyens de diffusion. – Etude financière : Coût du projet et recherche de partenaires financiers. – Etude juridique : Statut, droits d’auteur, Sacem

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petit calcul simple pour sécuriser l'accès ! ;-) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.