Télévision : La CLCV s’oppose à ce que les consommateurs supportent le coût financier du passage au numériques

Télévision : La CLCV s’oppose à ce que les consommateurs supportent le coût financier du passage au numérique Le projet de loi dit « télévision du futur » sera débattu au Sénat mercredi 22 novembre. Ce texte est particulièrement important pour les consommateurs puisqu’il organise le basculement de la télévision du mode analogique au mode numérique sur l’ensemble du territoire français entre le 31 mars 2008 et le 30 novembre 2011. Dès le 31 mars 2008, il sera procédé à l’extinction progressive de la télévision en mode analogique, selon un certain calendrier arrêté par le CSA. Après la décision prise il y a quelques années pour la diffusion en MPEG2 des chaînes en clair de la TNT qui a conduit à priver les consommateurs du bénéfice de la télévision haute définition sur ces canaux de diffusion; il est aujourd’hui indispensable que soient mieux pris en compte les intérêts des téléspectateurs à la veille de cette révolution télévisuelle. En l’état, le texte qui organisera le basculement de l’analogique vers le numérique est source à nos yeux de nombreuses inquiétudes. Le texte actuel ne prévoit aucune solution alternative au hertzien terrestre pour la diffusion de toutes les chaînes de la TNT : seuls les éditeurs de services de télévision nationaux diffusés par voie hertzienne en mode analogique ont l’obligation de mettre leur offre de programmes à disposition par voie satellitaire en mode numérique. Or, on estime qu’à terme, environ 15% du territoire ne pourra pas être couvert par la TNT ; il faut donc assurer la possibilité aux consommateurs d’avoir accès à ces chaînes par d’autres moyens, en étendant l’obligation de diffusion satellite à toutes les chaînes gratuites de la TNT, et en prévoyant l’obligation pour ces chaînes de ne pouvoir s’opposer à leur distribution par les opérateurs ADSL ou de réseaux câblés. Mais surtout en l’état actuel, les consommateurs devront supporter le coût d’un passage obligé à une technologie qu’ils n’ont pas demandé et dont le principal bénéfice revient aux chaînes, dont les coûts de diffusion vont considérablement baisser avec la diffusion numérique et à l’Etat qui valorise son « patrimoine fréquences ». Les consommateurs devront en effet s’équiper d’un décodeur par poste de TV et devront même acheter et faire installer une parabole ou souscrire un accès ADSL ou câble pour les zones géographiques non couvertes par la voie hertzienne en mode numérique. Le texte actuellement ne prévoit une aide financière que pour un nombre très restreint de foyers, selon des conditions de ressources très limitatives. Pour l’ensemble de ces raison, la CLCV demande que : les chaînes gratuites de la TNT aient l’obligation de mettre à disposition leur offre de programmes par voie satellitaire en mode numérique et qu’elles ne puissent pas s’opposer à une diffusion par les opérateurs distribuant la télévision par ADSL ou réseaux câblés. l’extinction de la diffusion en mode analogique s’accompagne d’une aide financière pour tous les foyers mis dans l’obligation d’adopter un nouveau mode de réception en numérique. Cette aide pourrait être de 50€ (coût moyen d’un adaptateur TNT), plus 50% de cette somme pour tout poste de TV supplémentaire. CLCV – Consommation Logement et Cadre de Vie – 17 rue Monsieur, 75007 Paris Contacts: – Frédérique PFRUNDER 01.56.54.32.31 / 06.09.26.08.75 – Thierry SANIEZ 01.56.54.32.81 / 06.82.18.86.64 – Florence LACROIX : 01.56.54.32.23 – Christian SAQUET 02 96 48 07 46 / 06 62 40 17 55 CLCV BRETAGNE 15 rue du Bourbonnais 35000 Rennes

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petit calcul simple pour sécuriser l'accès ! ;-) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.